L’allaitement maternel est l’un des actes les plus naturels au monde, mais requière de la pratique. Apprendre à tenir et à soutenir bébé dans une position confortable pour vous et pour lui demande coordination et patience.

Pourtant, il est crucial de trouver le bon équilibre, car après tout, vous allez en passer des heures à allaiter quotidiennement !

Voici quelques positions éprouvées à essayer, ainsi que des conseils pour que cette merveilleuse expérience se déroule pour le mieux.

La position de la madone ou du berceau

position du berceauCette position très classique de l’allaitement au sein exige que vous berciez la tête de votre bébé avec le « crochet » de votre bras. Asseyez-vous dans une chaise qui a des accoudoirs de soutien ou sur un lit avec beaucoup d’oreillers. Posez vos pieds sur un tabouret, une table basse ou une autre surface surélevée pour éviter de vous pencher sur votre bébé.

Tenez-le sur vos genoux (ou sur un oreiller sur vos genoux) de façon à ce qu’il soit couché sur le côté, le visage, l’estomac et les genoux face à vous. Pliez son bras sous le vôtre.

S’il allaite sur le sein droit, placez sa tête dans le « crochet » (l’intérieur) de votre bras droit.

Étendez votre avant-bras et votre main le long de son dos pour soutenir son cou, sa colonne vertébrale et son derrière. Fixez ses genoux contre votre corps, en travers ou juste au-dessous de votre sein gauche. Il doit être couché horizontalement ou légèrement incliné.

Cette position est généralement très efficace, mais requiert un peu de pratique. Certaines mères disent que cette prise rend difficile de guider la bouche de leur nouveau-né vers le mamelon, donc vous pourriez préférer une autre position et attendre que votre bébé ait des muscles du cou plus forts, à environ 1 mois pour essayer la Madonne.

Les femmes qui ont eu une césarienne disent généralement que cela met trop de pression sur leur abdomen.

Le berceau inversé

madone inverseeCette position diffère de la position précédente en ce sens que vous ne soutenez pas la tête de votre bébé avec l’intérieur de votre bras,mais avec la main.

Si vous allaitez du sein droit, servez-vous de la main et du bras gauche pour tenir votre bébé. Faites pivoter son corps pour que sa poitrine et son ventre soient directement face à vous. Avec votre pouce et vos doigts placés derrière sa tête et sous ses oreilles, guidez sa bouche vers votre poitrine.

Cette position d’allaitement peut bien fonctionner avec les petits bébés et les nourrissons qui ont de la difficulté à s’accrocher au mamelon.

La position du ballon de rugby

position ballon rugbyOk, je sais, je n’aime pas trop non plus la comparaison avec le ballon de rugby, mais le fait est que l’image est très parlante ! Comme son nom l’indique, dans cette position, vous tenez votre bébé sous le bras (du même côté que celui d’où vous allaitez) comme un ballon de rugby ou un sac à main.

Tout d’abord, placez votre bébé à vos côtés, sous le bras. Il devrait être face à vous avec son nez au niveau du mamelon et ses pieds pointant vers votre dos.

Posez votre bras sur un oreiller sur vos genoux ou juste à côté de vous, et soutenez les épaules, le cou et la tête de votre bébé avec votre main, puis guidez-le vers votre mamelon, le menton en premier.

Mais attention, ne le poussez pas trop vers votre poitrine de sorte qu’il ne résiste pas et ne voûte pas sa tête contre votre main. Utilisez votre avant-bras pour soutenir son dos.

Vous pouvez utilisez cette position si vous avez eu une césarienne (pour éviter que le bébé ne se repose sur votre ventre), et si votre bébé est petit ou a de la difficulté à s’accrocher, la prise permettant de guider sa tête vers votre mamelon. Il fonctionne également bien pour les femmes qui ont de gros seins ou des mamelons plats, ainsi que pour les bébés un peu nerveux, qui se sentiront plus en sécurité.

Et pourquoi pas couchée ?

allaiter allongeePour allaiter pendant que vous êtes couché sur le côté au lit, demandez à votre partenaire ou de placer plusieurs oreillers derrière votre dos pour obtenir un certain soutien. Vous pouvez mettre un oreiller sous la tête et les épaules, et un autre entre les genoux. Le but est de garder le dos et les hanches bien droits.

Lorsque votre bébé est face à vous, rapprochez-le et bercez sa tête avec la main de votre bras inférieur.

Si votre bébé a besoin d’être plus haut et plus proche de votre sein, placez un petit oreiller ou une couverture pliée sous sa tête. Il ne devrait pas se fatiguer pour atteindre votre mamelon, et vous ne devriez pas avoir à vous pencher vers lui. Il se peut que vous ayez besoin de soulever votre sein pour qu’il puisse l’atteindre confortablement.

La position allongée est idéale si vous vous remettez d’une césarienne ou d’un accouchement difficile.

Quelques conseils d’ordre général

Le confort avant tout :

Choisissez une chaise confortable avec accoudoirs et utilisez des oreillers, beaucoup d’oreillers, pour renforcer votre dos et vos bras. (La plupart des canapés ne sont malheureusement pas assez confortables pour s’asseoir pendant l’allaitement)

Mettez des oreilles sous vos pieds pour éviter de vous pencher vers votre bébé. Un pouf, une table basse ou une pile de livres fonctionnent tout aussi bien. Un oreiller ou une couverture pliée sur vos genoux peut également vous empêcher de vous pencher.

Quelle que soit la position d’allaitement que vous adoptez, assurez-vous que ce soit votre sein qui aille au bébé et non l’inverse.

Soutenez vos seins :

Vos seins deviennent plus gros et plus lourds pendant l’allaitement. Pendant que vous allaitez, utilisez votre main libre pour soutenir votre sein avec une prise en C (quatre doigts sous la poitrine à 9 heures, le pouce sur le dessus à 3 heures) ou une prise en V (supportez votre sein entre l’index écarté et le majeur).

Note: Il est important de garder les doigts à au moins 2 cm derrière le mamelon et l’aréole afin que votre bébé ne les suce pas à la place.

Soutenez votre bébé :

Utilisez votre bras et votre main, ainsi que des oreillers ou une couverture pliée, pour soutenir la tête, le cou, le dos et les hanches de votre bébé et les maintenir en ligne droite. Vous pouvez l’emmailloter ou lui tenir doucement les bras à ses côtés pour faciliter l’allaitement et faire que bébé se sente à l’aise et en sécurité.

Variez votre routine :

Expérimentez pour trouver la position d’allaitement qui vous convient le mieux. De nombreuses femmes trouvent que la meilleure façon d’éviter tout problème d’engorgement est d’alterner régulièrement les positions d’allaitement. Cela tient du fait que chacune exerce une pression sur une partie différente de votre sein, cela peut également vous éviter les douleurs aux seins…

Autre conseil: si vous changez le sein avec lequel vous allaitez en premier à chaque tétée, vous augmenterez la production de lait.

Détentez vous:

Respirez profondément, fermez les yeux et pensez à des choses paisibles et apaisantes. Gardez un grand verre d’eau, de lait ou de jus frais à portée de la main pour le boire pendant l’allaitement.

Il est temps d’arrêter ?

Idéalement, votre bébé décidera qu’il en a assez quand il aura vidé un sein ou les deux ! Si vous devez changer la position de votre bébé ou cessez d’allaiter pour quelque raison que ce soit, insérez doucement votre doigt dans le coin de sa bouche. Un « pop » silencieux signifie que vous avez cassé la succion (qui peut être remarquablement fort d’ailleurs) et que vous pouvez l’éloigner tranquillement.