Rigueur, volonté, organisation, planification, contrôle et autorité, nombreux sont ces discours que nous avons tous et toutes entendus lorsque l’on aspire à devenir parent. Ce statut parental qui, en fin de compte, se résume à une forme d’autorité oppressante pour vous et vos enfants.

Néanmoins, d’autres possibilités s’offrent à vous lorsqu’on parle d’éducation. Douceur, communication et réflexion, voici les maîtres mots de la Parentalité en pleine conscience. Et dans cet article, nous vous en parlons plus en détail.

La parentalité en pleine conscience, qu’est-ce c’est ?

Si nous devions définir ce style de vie et cette forme d’éducation qu’est la parentalité en pleine conscience, nous pourrions dire que c’est avant tout « l’art d’être pleinement présent avec ses enfants ».

Dans notre quotidien et routine professionnel et familial nous nous sommes tous déjà refusé quelques minutes à passer avec nos enfants, priorisant un dossier à rendre pour le boulot, des tâches ménagères à finir, des réunions importantes, toutes ces petites tâches avec lesquelles nous jonglons sans cesse sans nous laisser le temps de respirer.

Le but de cet art, c’est de remettre en question certaines actions que vous faites aux quotidiens pour vos enfants et pour vous-même, c’est avoir la possibilité de lâcher prise de temps en temps et de se relaxer.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais parents, vous êtes qui vous êtes et vous ne cherchez qu’à faire de votre mieux, votre enfant doit le ressentir sans que vous en doutiez en permanence.

Les étapes pour renoncer à un quotidien familial submergé

Tout d’abord, il est important que vous vous rassuriez sur vos capacités parentales. Si vous avez déjà fait ces petites erreurs ou si vous avez du mal en général à canaliser vos pensées, oubliant parfois la présence de l’autre, c’est normal.

Le but n’étant pas de changer radicalement d’une personne à une autre, mais plutôt de prendre du recul face à votre vie et ralentir la cadence.

Dans cette philosophie, vous déciderez de prendre du temps pour vous, pour comprendre vos sentiments, vos doutes et vos inquiétudes. Vous prendrez du temps à vous accepter vous-même afin de montrer cette personne naturelle et humaine, qui n’est tout autre que vous, à vos enfants.

Plusieurs notions à mettre en pratique

Sale
Pour une parentalité bienveillante
22 Avis

Le futur lien que vous entretiendrez avec vous-même et vos enfants dépend donc de tout un tas d’agissements que vous vous appliquerez à mettre en pratique, mais pour cela, il faut que vous maîtrisiez les notions essentielles d’un équilibre psychique.

Le lâcher-prise

Ne prévisualisez plus tout sur un agenda, ne rédigez plus toutes les semaines des notes à coller sur le réfrigérateur, essayez de vivre l’instant présent.

Le but n’est pas de tout remettre au lendemain, mais de vous accorder quelques fois la possibilité de reporter des impératifs pour vous accorder du temps libre. Sport, sorties, jeux vidéo, qu’importe tant que vous puissiez vous détendre.

La communication

Nous parlerons plutôt de deux types de communication, à savoir avec vous-même et avec vos enfants. En effet, avant de connaître et de comprendre quelqu’un, il faut avant tout apprendre à communiquer et cela passe par une meilleure appréhension et connaissance de votre corps ainsi que de votre esprit.

Si quelque chose vous angoisse, ne vous demandez plus comment vous vous sortirez rapidement de ce problème, mais pourquoi avez-vous ce problème et pourquoi présente-t-il une si grande source d’inquiétude dans votre vie ? Essayez de dédramatiser.

Vous pouvez maintenant pleinement vous concentrer sur la relation que vous entretenez avec votre ou vos enfants. Passez-vous assez de temps avec eux ? Connaissez-vous quelques-uns de leurs amis ? Qu’est-ce qu’ils aiment faire, qu’est-ce qu’ils pensent de telle ou telle chose ?

Il n’y a rien de plus dur à entretenir qu’une relation où on a le sentiment d’un réel désintérêt de la part de ses parents.

Jouez avec eux, apprenez à les connaître, à savoir ce qui les intéresses et vous verrez qu’en très peu de temps, votre relation ne pourra que s’améliorer et puis, qui sait, peut-être même que vous trouverez ces séances de dessins animés à la télé, partie de foot dans le jardin ou dessin sur la table à manger amusantes ?

Nous sommes humains

C’est la dernière notion et celle qui est sûrement la plus primordiale, acceptez-vous en tant qu’être humain et non en tant que « super-parent ». Les parents ne sont que des enfants qui ont des enfants.

Il n’est pas facile de grandir, il n’est pas facile de vivre au côté de toutes les nouvelles responsabilités qu’amène la vie d’adulte.

Avoir des enfants, avant d’être source d’organisation, de dépenses et de responsabilité, c’est avant tout la volonté d’aimer, de protéger et de rendre heureux un être qui va lui-même grandir et faire face cette réalité.

Il n’est pas facile de vivre tranquillement en sachant tout cela, mais dîtes-vous que vos enfants ne vous remercieront jamais assez si vous agissez avec bienveillance et amour. Personne ne demande de vous que vous ayez le meilleur salaire à apporter, les loisirs les plus variés, la culture sur le monde la plus complète.

Il n’existe pas de super-parent, juste des parents comme vous qui favoriseront l’amour, la compréhension et la communication à la volonté ultime de se dépasser dans tous les domaines pour paraître le ou la meilleure.