Certaines femmes ne semblent pas avoir de difficulté en ce qui concerne l’allaitement de leur nouveau-né sur le plan du confort…. je ne fais clairement pas partie de ces femmes ! J’ai d’ailleurs toujours souffert de maux de dos pendant mes grossesses, mais aussi avant, et après, en allaitant.

D’être assise pour allaiter mes enfants, aussi géniale que soit cette expérience aggravait mes maux de dos, et ce quelques soient les positions, c’est bien simple, je les ai toutes essayés, rien n’y faisait, je ressentais des symptômes de canal carpien dans mes mains, mes poignets. Mes épaules, mon cou et mon dos me faisaient tous souffrir !

J’étais pourtant déterminée à faire en sorte que l’allaitement fonctionne, je ne voulais pas abandonner, alors j’ai fait le tour des spécialistes en lactation et autres professionnels de santé afin de savoir ce que je pouvais faire pour rendre l’expérience plus confortable pour moi et pour mon enfant.

En parallèle, je passais beaucoup de temps avec d’autres nouvelles mères allaitantes. Étant toutes de nouvelles mamans, nous allaitions souvent nos bébés au sein ensemble et j’ai remarqué qu’il n’y avait pas que moi, mes nouvelles camarades allaitaient aussi dans des positions qui les embarrassaient, contorsionnant leur corps, se penchant pour se rapprocher du bébé et je les entendais souvent se plaindre de leurs propres douleurs.

J’ai également pris un cours de yoga spéciale « jeunes mamans » où nous faisions toutes du yoga ensemble quand nos bébés étaient de nouveau-nés et durant lequel nous devions toutes nous asseoir sur le sol contre le mur allaiter nos bébés entre quelques asanas. Encore une fois, j’y remarquais que beaucoup de jeunes mères semblaient inconfortables, le problème ne venait donc pas que de moi !

J’ai vite réalisé que d’allaiter entre 10 à 12 heures par jour impliquait de longues périodes assises. Voici quelques conseils qui m’ont aidé à corriger ma posture, et de fait, mes douleurs et maux de corps et j’espère qu’ils vous aideront vous aussi à allaiter plus confortablement :

1. Essayez de changer fréquemment votre position d’allaitement.

Donnez à vos muscles un peu de répit en n’adoptant pas toujours la même position. On a toutes une position préférentielle dans laquelle on se sent mieux, mais il est important de sortir de sa zone de confort et d’essayer quelque chose de nouveau !

Par exemple, allongez-vous sur le lit ou même au sur une couverture avec votre nouveau-né. Essayez la position « ballon de rugby », la position de la Madone ou sa version inversée, essayez-les toutes pour voir laquelle fonctionne le mieux pour vous !

Je vous invite vivement à lire mon article sur les positions d’allaitement.

2. Assurez-vous d’allaiter dans le bon type de chaise.

La position assise est l’une des plus pénibles et stressante pour le bas du dos. Un canapé ou une chaise profondément rembourrée peut contribuer à de mauvaises habitudes posturales, ce qui vous cause une douleur supplémentaire pendant l’allaitement.

Assurez-vous de vous asseoir sur une chaise droite et ferme. Cela aide à s’assurer que les os sur lesquels vous êtes assis sont bien enracinés et qu’ils supportent mieux la posture, de manière plus naturelle et saine, ce qui contribue à soulager les douleurs lombaires.

3. Essayez d’allaiter debout en utilisant un porte-bébé ou une écharpe.

Se lever et se déplacer pendant l’allaitement peut offrir à votre dos une pause nécessaire et méritée !Apprenez à allaiter facilement en restant debout avec un porte-bébé. Vous pouvez vous faire la main en empruntant un dispositif de ce genre, beaucoup d’associations existent, pas besoin d’en acheter.

4. Faites-vous masser.

À être constamment occupée à prendre soin de son bébé, il est très facile de s’oublier, soit même. Ne manquez jamais une occasion de vous faire dorloter dans un spa ou par votre compagnon à la maison.

Si quelqu’un vous demande ce que vous aimeriez recevoir comme cadeau, n’hésitez pas à demander un massage ! Les bienfaits d’un massage sont inestimables et vous donneront un sentiment de fraîcheur et de ressourcement !

5. Marchez le plus souvent possible.

Levez-vous et allez-vous promener entre les tétées, même si ce n’est que le temps de 5 minutes. Si vous avez l’impression de ne pas avoir le temps ou que la météo ne vous permet pas de sortir, faites le tour de votre maison pendant 5 minutes à raison de deux fois par jour.

Faites des allers et retours dans les pièces ou montez/descendez les escaliers à plusieurs reprises. Si vous avez l’occasion de sortir, essayez de marcher au moins 30 minutes par jour. Prenez des pauses fréquentes et restez toujours hydraté en buvant beaucoup d’eau.

6. Commencez à faire de l’exercice peu après la naissance de votre bébé

Il est très important de redonner du tonus musculaire aux abdominaux et aux dorsaux, une sangle abdominale tonique, ce sont des maux de dos réduits.

Pendant que bébé fait sa sieste, prenez dix minutes pour faire des exercices de stretching. Allongez-vous dos au sol, placez chaque genou sur la poitrine alternativement et tenez la position pendant 20 secondes.

Redressez la jambe tout en vous allongeant sur le dos et tenez une ceinture au-dessus de votre pied sur le dessus de la jambe droite et rapprochez-la lentement de vous avec la ceinture pendant 20 secondes.

Faites une « la chaise » trois fois 30 secondes et augmentez le temps de quelques secondes supplémentaires tous les quelques jours au fur et à mesure que vos muscles se renforcent.

Rejoignez des cours de yoga/Pilates dédiés aux « jeunes mamans » ou encore des cours d’aquayoga, c’est une excellente façon de vous aider à modifier votre inconfort, à vous remettre en forme et à sortir dans le monde avec votre nouveau bébé, tout en vous amusant et en rencontrant d’autres nouvelles mamans !

7. Dormez quand le bébé dort.

Il peut sembler presque impossible de dormir avec un nouveau-né, la première fois que j’ai entendu ce conseil, il m’ a semblé ridicule de faire des siestes fréquentes à des endroits différents tout au long de la journée.

J’ai vite appris à mes dépens que si je ne dormais pas quand le bébé dormait, je ne dormais jamais ! Prenez ce qu’il y a à prendre, le repos est l’un des facteurs les plus importants pour aider votre corps à guérir et à se réparer.

8. Essayez d’alterner froid et chaud pour soulager les douleurs au dos et aux épaules causées par l’allaitement.

Aussi simple que cela puisse paraître, les compresses froides alternées avec des compresses de chaleur sont d’excellents moyens pour soulager la douleur n’importe où sur votre corps.

Prenez un sac de glace et maintenez-le sur la zone douloureuse pendant environ 20 minutes, puis retirez le sac et restez sans rien 10 minutes.

Ensuite, essayez d’appliquer de la chaleur sur la même zone pendant encore 20 minutes. Variez ce traitement autant de fois que vous le souhaitez tout au long de la journée jusqu’à ce que vous vous sentiez soulagée.

9. Restez hydratée

Essayez de boire au moins 8 verres d’eau par jour. Lorsque vous prenez soin de votre nouveau-né, il est facile d’oublier de boire suffisamment d’eau.

La déshydratation peut entraîner l’épuisement ainsi que des douleurs corporelles aggravées. Une façon facile de s’en souvenir est de prendre un pichet de 2-3L, de le remplir d’eau chaque matin et de s’assurer que le pichet est vide à la fin de la journée.

10. Demandez de l’aide à votre partenaire ou à vos proches.

Si vous ressentez une douleur inconfortable, ne continuez pas à tout faire toute seule, demandez de l’aide ne serait-ce que pour que quelqu’un amène votre bébé à vous.

Beaucoup d’autres femmes vivent la même expérience douloureuse que vous, vraiment ! Joignez-vous à un groupe de soutien local sur l’allaitement où vous pourrez rencontrer d’autres femmes et parler librement de ce qui vous pèse.

Il est très important d’écouter les expériences des autres et de leur offrir votre soutien.

11. Amenez bébé au sein plutôt que l’inverse.

Puisque vous resterez assis pendant de longues périodes, essayez de ne pas trop laisser la partie inférieure de votre colonne vertébrale se pencher vers l’avant.

Placez un oreiller ou un coussin dans le dos pour garder votre dos droit et confortable pendant que vous allaitez votre bébé. Apportez le bébé à votre sein plutôt que de vous pencher vers lui pour éviter toutes douleurs lombaires.

12. Faites de votre mieux pour maintenir une attitude positive.

Respirez profondément tout au long de la journée. Méditez, j’ai découvert la méditation après mon second accouchement et cela à changé ma vie.

Appréciez l’allaitement de votre enfant ! Profitez au maximum de votre temps libre. Vous le méritez !